Vous avez besoin d’aide ?

VOUS ÊTES VICTIME D'UNE INFRACTION PÉNALE

– Des services d’urgence

L’ADAVIP 53 n’est pas un service d’urgence. Si vous pensez être en danger imminent contactez les services compétents :

17 : police de secours ou gendarmerie
18 : pompiers
15 : SAMU
115 : SAMU social, n° d’urgence et d’accueil des personnes sans abris

 

– Des plateformes téléphoniques à votre écoute

08 victimes (08 842 846 37) : dispositif national de prise en charge des victimes d’infractions pénales
3919 : numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence
119 : numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être.

 

– Des applications

Aidez-moi !
Aidez-moi ! est une application regroupant les informations utiles aux victimes d’infractions pénales ou à leur entourage et qui présente l’ensemble des ressources qui participent au service d’aide aux victimes (numéros d’urgence, services de proximité…)

App-Elles
App-Elles est une application imaginée pour permettre aux victimes de violences d’alerter des proches par le biais d’un message d’alerte, de parler de la violence subie et d’agir en s’informant sur les dispositifs locaux existant.

L’ADAVIP 53 accueille, informe et accompagne, sans aucune distinction, toutes les personnes, mineures ou majeures, qui se considèrent victimes d’une d’infraction pénale et/ou leurs proches.

 

– Qu’est ce qu’une infraction pénale ?

L’ADAVIP 53 peut accompagner toutes les personnes victimes d’une infraction pénale, qu’il s’agisse d’une contravention, d’un délit ou d’un crime soit, par exemple, les victimes :

– De violences physiques et/ou psychologiques (coups, insultes, menaces…) ;

– De harcèlement (moral, sexuel, au travail, scolaire…) ;

– D’agressions sexuelles, de viols ;

– D’escroqueries, d’abus de confiance, de dégradations, de vols ;

– D’accidents de la circulation ;

– D’accidents collectifs (aériens, ferroviaires, maritimes etc…) survenus en France ou à l’étranger ;

– D’actes de terrorisme survenus en France ou à l’étranger…

 

– Faut-il nécessairement avoir déposé plainte pour venir à l’ADAVIP ?

Non. Aucune démarche préalable n’est nécessaire. Vous n’avez pas besoin d’avoir déposé plainte pour bénéficier des services de l’association.

– Une juriste

Le rôle des juristes est notamment de vous permettre de connaître vos droits. Cet accès au droit ne peut donc être efficient que s’il est effectué par des professionnel.le.s.

L’information qui vous sera fournie doit ainsi être adaptée à votre situation ainsi qu’à vos besoins. Les juristes peuvent donc vous informer sur l’organisation judiciaire, les procédures, les systèmes d’indemnisation, la préparation aux expertises et aux audiences de jugement…

Cet accompagnement s’effectue tout au long de votre parcours, dans le respect de vos décisions et de votre rythme. Il est différent et complémentaire du rôle de conseil détenu par l’avocat, professionnel vers qui l’association est régulièrement conduite à orienter.

 

– Une psychologue clinicienne

Celle-ci peut vous proposer un soutien psychologique individualisé, que vous soyez victime directe ou indirecte d’une infraction pénale.

Si vous vous êtes confrontés à un événement traumatique, c’est à dire à la mort, à la peur de mourir ou à de graves blessures, vous pouvez, par la suite, développer des troubles particuliers : vous pouvez revivre la scène en pensée ou en cauchemar, chercher à éviter, volontairement ou non, tout ce qui pourrait rappeler l’événement ou encore être aux aguets même en l’absence de danger imminent. C’est ce que l’on appelle un état de stress post traumatique.

Bien que la consultation d’un spécialiste comme une psychologue soit une décision personnelle et dépende notamment de vos difficultés, cette aide peut faire en sorte que vous alliez mieux plus rapidement. Dans tous les cas, ne vous isolez pas, entourez vous de proches qui sauront vous écouter et vous aider.

 

– Confidentialité

L’ADAVIP 53 est tenue à une obligation de confidentialité. La communication d’informations ne peut se faire qu’avec votre consentement. Tout collaborateur, même occasionnel, de notre service est également tenu à ces obligations.

Cependant,  l’ADAVIP 53 est tenue de révéler aux autorités médicales, administratives ou judiciaires :
– Tout crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés ;
– Tout mauvais traitement ou privation infligé à un mineur de quinze ans ou à une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge, d’une maladie, d’une infirmité, d’une déficience physique ou psychique ou d’un état de grossesse.

L’ADAVIP 53 est enfin tenue d’apporter son témoignage aux autorités judiciaires ou administratives, de la connaissance que nous aurions de la détention ou du jugement d’une personne innocente.

 

– Gratuité

Les services de l’ADAVIP 53 sont totalement gratuits et les membres de l’association ne doivent, en aucun cas, accepter de vous une rémunération non plus qu’un avantage ou profit particulier pour eux-mêmes ou autrui, sous quelque forme que ce soit.

 

– Respect du consentement

L’ADAVIP 53 n’entreprend aucune démarche sans votre consentement. Nous ne pouvons intervenir qu’à votre demande ainsi qu’à celle des autorités judiciaires, médicales ou administratives, et exceptionnellement de notre propre initiative.

 

Code de déontologie : France Victimes
Document CNIL
Questionnaire de satisfaction
Plaquette Adavip 53

– L’ADAVIP 53 possède 11 permanences en Mayenne.

– Et si vous n’habitez pas en Mayenne ?

L’ADAVIP 53 revêt une compétence départementale et peut accueillir toute personne qui habite en Mayenne ou qui, pour des raisons personnelles, souhaite être informée en Mayenne.

Un réseau de 130 associations d’aide aux victimes est cependant déployé sur l’ensemble du territoire national et peut ainsi vous accueillir et vous informer selon votre lieu de domiciliation : France Victimes.

Bien qu’il ne soit pas toujours facile d’effectuer ses démarches seul(e), de nombreux sites internet peuvent vous aider à trouver des renseignements utiles. En voici quelques-uns :

service-public.fr

justice.fr

stop-violences-femmes.gouv.fr

gouvernement.fr/guide-victimes

allo119.gouv.fr

legifrance.gouv.fr

Ces sites internet sont des sites officiels. Si vous consultez d’autres sources d’information, soyez vigilant(e) quant à la fiabilité de leur contenu. Bien évidemment nous restons toujours disponibles et à votre écoute si vous souhaitez nous rencontrer.

Les navigateurs internet gardent en mémoire les sites visités et les recherches effectuées. Si vous craignez que quelqu’un découvre que vous avez visité ce site, il est possible d’effacer ces traces.

 

EFFACER L’HISTORIQUE

Pour effacer toute trace des sites que vous avez visités, choisissez une des marches à suivre présentées ci-dessous selon le navigateur dont vous disposez.

Icône IE Internet Explorer

  • Ouvrez le menu « Outils ».
  • Choisissez « Options Internet », puis l’onglet « Général ».
  • Cliquez sur le bouton « Effacer l’historique ».
  • Cliquez sur « OK » pour fermer la boîte de dialogue.

 

Icône Firefox Mozilla Firefox

  • Ouvrez le menu « Outils ».
  • Choisissez « Options » > « Vie privée » > « Historique ».
  • Cliquez sur « Effacer ».
  • Cliquez sur « OK » pour fermer la boîte de dialogue.

 

Icône Safari Safari

  • Cliquez sur « Historique » dans le menu supérieur.
  • Cliquez sur « Effacer l’historique » au bas du menu.

 

ANNULER LA SAISIE SEMI-AUTOMATIQUE

Pour effacer toute trace des mots introduits dans les moteurs de recherche, choisissez une des marches à suivre présentées ci-dessous selon le navigateur dont vous disposez.

Icône IE Internet Explorer

  • Ouvrez le menu « Outils ».
  • Choisissez « Options Internet », puis l’onglet « Contenu ».
  • Dans la zone « Informations personnelles », cliquez sur « Saisie semi-automatique ».
  • Cliquez sur « Effacer les formulaires ». Vous pouvez également désactiver la case « Formulaires » de cette même fenêtre afin d’éviter le stockage de ces informations à l’avenir.
  • Cliquez sur « OK » pour fermer la boîte de dialogue.

(Il est également possible de supprimer les différentes entrées de l’historique des recherches en les sélectionnant à l’aide de la touche « Flèche vers le bas » et en appuyant sur la touche « Supprimer »).

 

Icône Firefox Mozilla Firefox

  • Ouvrez le menu « Outils ».
  • Choisissez « Options » > « Vie privée » > « Entrées de formulaires ».
  • Cliquez sur « Effacer » et désactivez la case à cocher.
  • Cliquez sur « OK » pour fermer la boîte de dialogue.

 

Icône Safari Safari

  • Ouvrez le menu « Safari » et choisissez « Préférences ».
  • Dans les menus qui apparaissent, choisissez « Remplissage Automatique ».
  • Recherchez la ligne « Autres formulaires » et cliquez sur le bouton « Modifier ».

Vous souhaitez obtenir des informations sur les conduites addictives

VOIR

Vous n'êtes pas sûr(e) que votre demande soit du ressort de l'ADAVIP 53

VOIR